Les territoires

En 2017, le département de la Loire compte 757 305 habitants dont 148 781 sont allocataires de la Caf.

La Caf de la Loire organise l’accueil administratif et social des allocataires selon un découpage en quatre territoires : le Forez Montbrisonnais, le Gier Ondaine Pilat, le Roannais et Saint-Etienne. Elle propose ainsi une offre de service spécifique à chaque territoire en tenant compte des caractéristiques économiques, géographiques et sociales de chacun d’entre eux.

 

Le territoire du Forez Montbrisonnais

Il est composé de 138 communes et 192 807 habitants y résident (30 776 allocataires). Les zones urbaines de Montbrison, Andrézieux-Bouthéon et Feurs (une dizaine de communes) concentrent la moitié de la population. L’autre moitié est répartie dans des zones rurales.

Après avoir connu plusieurs décennies de forte augmentation, le nombre d’habitants tend à se stabiliser (+1,6% entre 2016 et 2017).

 

 

 

 

Le territoire du Roannais

Au nord du département, le Roannais compte 115 communes (157 071 habitants dont 28 046 allocataires). Il est à dominante urbaine au centre, là où se concentre la plus grande partie de la population et des emplois, mais compte également des communes rurales, notamment au sud et à l’est.

Territoire industriel et agricole, le Roannais accueille une forte concentration de familles aux revenus modestes.

Le Roannais a enrayé le déclin démographique de ces 30 dernières années. Pour autant, il peine à attirer de nouveaux habitants, malgré un désenclavement autoroutier (A89) et une forte mobilisation des acteurs économiques.

Les allocataires à bas revenus du territoire représentent 38,9 % de l’ensemble des allocataires du territoire.

 

 

 

Le territoire du Gier Ondaine Pilat

Le territoire du Gier Ondaine Pilat compte 34 379 allocataires pour 178 495 habitants. Il se compose de 62 communes réparties dans deux vallées industrielles (vallée du Gier et vallée de l’Ondaine) et un poumon vert : le Pilat.

Le Pilat voit le nombre de ses habitants augmenter sensiblement chaque année, alors que la population des vallées diminue. Sur l’ensemble du territoire, le nombre d’habitants est stable.

La population du Gier Ondaine Pilat reste assez vulnérable, les allocataires à bas revenus du territoire représentant 36,1 % de l’ensemble des allocataires du territoire.

Le territoire de Saint-Etienne

Comptant 55 574 allocataires pour 231 038 habitants, le territoire est composé de Saint-Etienne et de 10 communes formant sa couronne.

En baisse depuis les années 70 au profit des communes limitrophes et de la plaine du Forez, la population du chef-lieu de la Loire semble se stabiliser. Saint-Etienne est une commune vaste au relief escarpé, formant un ensemble de quartiers aux profils différents.

De nombreux étudiants, des bénéficiaires de minima sociaux, des personnes âgées isolées et des familles monoparentales y résident.

Les situations de précarité sont plus nombreuses dans les quartiers les plus peuplés.

De nombreux ménages à bas revenus occupent des logements du secteur locatif privé en centre-ville.

Saint-Etienne est la ville de plus de 150 000 habitants présentant le plus grand nombre de logements non décents dans son centre.

La situation spécifique de la ville de Saint-Etienne en matière de logement a conduit les acteurs de l’action sociale à s’impliquer plus particulièrement sur l’accompagnement des familles, soit pour soutenir un processus de relogement temporaire ou pérenne, soit pour maintenir les ménages dans leur logement. Afin de simplifier les démarches administratives et sociales, la Ville de Saint-Etienne, le Conseil départemental et la Caf ont signé une convention pour faciliter l’orientation et le parcours des usagers entre les institutions.

Les communes périurbaines de la couronne stéphanoise exercent une forte attractivité pour les ménages à double salaire.